Hommage à Gordian Troeller - 3 et 6 avril - Cinémathèque

, par Claudio

Deux soirées documentaires en hommage à Gordian Troeller à l’occasion de son 100e anniversaire

Lu 03 | 04 à 20h30 / Le Monde en doc : Sucre amer

Je 06 | 04 à 20h30 / La semence du progrès ou La fin du développement

✦ Lu 03 | 04 à 20h30
Le Monde en doc : Sucre amer

Allemagne 1983 l vf l 43‘ | c | Documentaire de Gordian Troeller et Marie-Claude Deffarge

Le Brésil a longtemps été considéré comme la preuve que le progrès technique et la croissance économique pouvaient suffire à surmonter ce qu’on appelle généralement le sous-développement.
Mais l’industrialisation se payait en dollars. Il a donc fallu exporter toujours plus de produits agraires et consacrer des surfaces de plus en plus grandes à la culture de ces produits...

☞ La projection sera suivie d’un échange avec Magali Paulus, responsable des projets Amérique latine pour Frères des Hommes Luxembourg, qui parlera de l’actualité du film de Gordian Troeller en comparant la situation du Brésil d’il y a trente ans à celle d’aujourd’hui.

✦ Je 06 | 04 à 20h30
La semence du progrès ou La fin du développement

Allemagne 1984 l vf l 43‘ | c | Documentaire de Gordian Troeller et Marie-Claude Deffarge, avec la collaboration de Silvia Pérez-Vitoria

« Dans ce film Troeller applique ses expériences acquises dans les pays les plus pauvres du monde, en ce qui concerne leur dépendance croissante, au Premier-Monde, patrie du progrès. Son apport enrichit notre façon d’aborder la question du développement d’une perspective nouvelle et essentielle. » (Extrait du discours tenu à l’occasion de l’attribution du Prix Adolf Grimme)

☞ La projection sera suivie d’un échange avec Silvia Pérez-Vitoria. Elle présentera également le livre « Aucun respect pour les vaches sacrées - Entretiens avec Marie Claude Deffarge et Gordian Troeller ».

En collaboration avec Etika Asbl - Initiativ fir Alternativ Finanzéierung asbl, ATTAC Luxembourg, Action Solidarité Tiers Monde - ASTM et l’association La ligne d’horizon - les amis de François Partant

Remerciements au Centre national de l’audiovisuel (CNA)