Compte rendu du FSL

ATTAC et le Landesverband-FNCTTFEL se sont associés pour la journée du Forum social luxembourgeois du 5 mai et ont organisé deux ateliers :

- l’Europe des services publics
- l’AGCS ou la privatisation du monde par les transnationales.

Ces deux thèmes, par ailleurs étroitement liés, sont au coeur des préoccupations du mouvement social. Le thème des services publics est la question centrale de la société voulue par les citoyens en ce sens qu e les services publics sont un facteur de cohésion sociale. C’est notamment leur mise en place qui a permis de réduire les inégalités et de rendre la société plus juste. Or, c’est cette approche de la société qui est en train d’être détruite aujourd’hui .

- Au niveau mondial, à travers l’OMC et son Accord général sur le commerce des services (AGCS), qui ouvre de fait à la concurrence tous les services et les réduits ainsi à de simples marchandises.

C’est ainsi que nous observons un classement des services en 11 catégories , plus une douzième, intitulée « Autres » , afin qu’aucun ne soitoublié !

- Au niveau européen, ce sont les institutions européennes qui se chargent de la mise en oeuvre de cette marchandisation.

Aussi, face à cet abandon des citoyens par leurs représentants au sein des institutions, face au manque de transparence et de démocratie et face à cette régression sociale, nous n’avons plus que le choix de la vigilance et de la résistance.

Le mouvement des communes et collectivités qui se sont déclarées « zone s hors AGCS », lancé en France par ATTAC , s’étend aujourd’hui à 14 pays. Par cette démarche, hautement symbolique, il entend protester par tous les moyens légaux contre l’ AGCS et combattre la mise en place de cet accord.

Le Luxembourg n’en fait pas encore partie. Nos deux ateliers ont mis l’accent sur la nécessaire mobilisation au Luxembourg à travers les mouvements citoyens et sociaux, les syndicats et les élus.

L’idée d’un groupe de travail « services publics et AGCS » a donc été lancée et une première réunion aura lieu le 25 juin 2007 à 18h30 au Casino syndical (Bonnevoie).