Noir coton - 16 avril 2010, CNA (Dudelange)

Un film de Jérôme Polidor et Julien Després




Noir Coton est un voyage dans la région cotonnière du Burkina Faso. Au gré des rencontres avec paysans, agronomes, syndicalistes, représentants du monde agricole, le film expose les enjeux d’une agriculture basée sur l’exportation et son articulation avec la souveraineté alimentaire du pays. 
D’anciens agronomes de la compagnie cotonnière française nous exposent l’évolution de la filière alors que les représentants de la filière abordent les problématiques actuelles. Les politiques des institutions internationales (FMI, Banque mondiale) ont incité à la privatisation et au démantèlement des filières agricoles déjà fragiles. Seule la filière coton, qui permet de faire entrer des devises dans le pays, a été soutenue et organisée. Aujourd’hui en crise, et alors que la question de la souveraineté alimentaire est plus que jamais d’actualité, les choix pour l’avenir de l’agriculture sont au cœur du débat, spécialement au Burkina Faso, qui a bâti son économie autour de l’exportation de la fibre de coton. Certains paysans se résignent à voir leurs revenus diminuer, certains abandonnent le coton, d’autres nous montrent de nouvelles expériences pour essayer de diversifier leur activité et de s’en sortir. Aujourd’hui la culture intensive appauvrit les terres jusqu’à les rendre stériles. Pendant ce temps, les partisans des OGM et ceux du bio se livrent une bataille scientifique mais aussi idéologique.

« Si tu as choisi la culture du coton, c’est que tu as choisi d’être pauvre. Mes bœufs de labour, je les entretiens mieux par rapport à ce que nos dirigeants nous entretiennent ! » Un paysan de Koumbia 

ENTREE LIBRE