La dette publique dans les pays du Nord et du Sud : une soirée pour comprendre

L’ASTM, Etika asbl et ATTAC vous invitent à une soirée de Théâtre-Action suivi de conférence débat le mardi 3 mai à 18h30 au CarréRotondes, (1, rue de l’Aciérie ; L-1112 Luxembourg-Hollerich).


- Le spectacle « L’Effet Boomerang » par l’atelier « Les Aragnes » de L’ACRF (durée 30minutes)
Un spectacle qui ouvre une fenêtre sur la compréhension des conséquences négatives de la mondialisation économique tant au Nord qu’au Sud et qui permet une compréhension des mécanismes créateurs de sous-développement, dette, « effet boomerang ». Ce spectacle est inspiré des analyses de Susan George dans son livre « L’Effet Boomerang ».

- Conférence donnée par Myriam Bourgui du CADTM (Comité pour l’Annulation de la Dette dans le Tiers Monde)
Au Nord comme au Sud, l’argument de la dette publique est fréquemment avancé par les gouvernements pour imposer des plans d’austérité. Mais la dette publique n’est pas seulement utile comme prétexte pour faire payer davantage les populations : elle constitue une véritable spoliation pour les peuples. Les conditions précaires dans lesquelles vivent les populations des pays du Sud sont imputables aux obligations liées à leur état d’endettement. Des secteurs comme celui de la santé ou de l’éducation se retrouvent sous-financés par le gouvernement qui, pour rembourser sa dette, applique les PAS (Programme d’ajustement Structurel) du FMI.
À l’instar de ce qui s’est passé dans les pays du sud, la dette permet actuellement d’imposer des politiques d’ajustement radicales en Europe. Bien que la situation de départ et les jeux de pouvoir ne soient pas les mêmes, le schéma d’ajustement néolibéral qui est en train de se produire en Europe est identique à ce que l’Amérique Latine, l’Afrique et l’Asie subissent et qui a déjà entraîné tant de coûts sociaux, environnementaux et humains. Dans ce contexte, il est important d’analyser les similitudes et différences, apprendre les enseignements des expériences de lutte contre la dette du Sud et donner les moyens aux citoyens de comprendre les enjeux des plans d’austérité en Europe face aux acquis sociaux obtenus de haute lutte.
Depuis plus de 20 ans, le CADTM a développé une expertise sur la question de la dette publique dans les pays du Sud, tant en matière de diagnostic que d’alternatives et il a acquis une autorité reconnue internationalement qui lui permet d’aborder la question de la dette dans les pays dits « développés ».