Le grand marché transatlantique

16 mai 2014 à 18h30 à la Maison du peuples - Esch sur Alzette

Bruno Poncelet, anthropologue, licencié en sciences économiques, a été actif au sein du monde associatif. Il travaille comme formateur au sein du CEPAG (Centre d’éducation populaire André Genot)et est membre du Pôle Europe de la FGTB wallonne. Il est l’auteur de « Europe, une biographie non autorisée », éditions Aden (avril 2014).

Ricardo Cherenti, est titulaire de masters en sciences politiques, en psychanalyse et en philosophie, d’un diplôme universitaire en politique et droit européen. Conseiller à l’Union des villes et communes de Belgique, il travaille plus particulièrement pour les CPAS (Centres publics d’action sociale).

Bruno Poncelet et Ricardo Cherenti ont publié le livre « Le grand marché transatlantique » (seconde édition -2014).

"Lors des prochaines élections européennes, les traités de libre-échange que l’Union européenne veut conclure avec le Canada (AECG-CETA) et les États-Unis constituent un enjeu majeur pour la démocratie au sein de l’Union européenne. En ce qui concerne ce dernier, il est dénommé dans la presse par de nombreuses abréviations différentes, ce qui ne facilite évidemment pas sa compréhension par les citoyens : APT (Accord de Partenariat Transatlantique), TTIP (Transatlantic Trade and Investment Partnership), PTCI (Partenariat Transatlantique sur le Commerce et l’Investissement) ou encore TAFTA (Trans Atlantic Free Trade Agreement). L’appellation « Grand Marché transatlantique » (GMT) nous paraît la plus appropriée car elle désigne précisément la réalité du projet (l’organisation d’une économie aux règles unifiées pour les deux principales puissances économiques des deux côtés de l’Atlantique – UE et USA). La question du GMT devra avoir une place importante dans la campagne pour les élections européennes.

Il ne s’agit pas seulement de baisser des droits de douane, mais d’harmoniser les règles et les normes qui sont considérées comme des obstacles au commerce. Pourtant, ces dernières concernent la régulation de notre économie et de notre société. Ce sont des choix de société, démocratiquement construits dont l’objectif est la protection des travailleurs et des consommateurs, de l’environnement et de la santé, des libertés et des droits humains fondamentaux : OGM, bœuf aux hormones, viande chlorée, protection des données personnelles, services publics, agriculture, marchés publics, propriété intellectuelle, principe de précaution, capacité des institutions politiques à agir…tout est négociable !"

Cette conférence est conjointement organisée par :

ATTAC Luxembourg
l’Association Stop TAFTA Luxembourg,
les Amis du Monde DIplomatique Luxembourg,

avec le soutien de l’OGBL.

www.stoptafta.lu
info@stoptafta.lu

PNG - 114.8 ko