Conférence-déjeuner de Jean-Michel Naulot : Six ans après la chute de Lehman Brothers, où en sommes-nous avec la régulation bancaire ?

Jeudi 18 septembre à 12h15 à l’hôtel Parc Belle-Vue, 5 avenue Marie-Thérèse (Salle Maria-Rheinsheim)

Six ans après la plus grave crise financière que le monde ait connu depuis le jeudi noir de 1929, les populations occidentales en général et européennes en particulier n’en finissent plus de payer les pots cassés d’une finance casino qui a largement prouvé sa puissance de captation des profits obtenus dans l’économie réelle et sa capacité à socialiser ses pertes.
Ce ne sont pourtant pas les discours enflammés des dirigeants du G20 qui avaient manqué, qui pour appeler à la mise en place d’une taxation financière généralisée, qui pour exiger une séparation totale des activités bancaires de dépôt et de marché, qui pour interdire les activités des fonds spéculatifs, etc. : les paroles furent belles et fortes, mais les actes ne suivirent pas.
Encore tout récemment, le sauvetage de Banco Espirito Santo (BES) a tragiquement démontré l’incapacité de l’Union bancaire adoptée en mars dernier à prévenir le risque de faillite des banques systémiques. Pourquoi ? Qu’ont fait, et que peuvent les politiques ? Faut-il déplorer leur impuissance ou accuser leur inconséquence ? Est-il trop tard pour remplir les promesses il y a bien longtemps formulées ?

Jean-Michel Naulot nous éclairera sur l’incapacité réelle ou supposée de tous les gouvernements occidentaux qui se sont succédé à mettre en place une régulation : 85 ans auparavant, Roosevelt (pour ne citer que lui) avait rapidement légiféré sur des gardes-fous financiers qui ont perduré jusqu’à la fin du siècle dernier.
Il nous éclairera également sur les derniers soubresauts de la crise de l’euro qui continue de s’aggraver, y compris dans les pays prétendument sortis d’affaire comme en Irlande.

Présentation de l’orateur :
Jean-Michel Naulot a été banquier (Indosuez, Crédit Agricole, Calyon, Natixis) durant 37 ans, puis, durant 10 ans, membre du collège de l’Autorité des marchés financiers (AMF), président de la commission des émetteurs puis de la commission des marchés de 2003 à 2013.
Il Naulot contribue régulièrement au débat public via ses analyses publiées dans Le Monde, Les Echos, Le Nouvel Observateur, Mediapart.