Comment la finance globalisée a gangrené l’économie - 9 janvier

Chantiers de la citoyenneté Coorganisés par les Amis du Monde diplomatique-Luxembourg et ATTAC-Luxembourg


Conférence de Jean-Luc Gréau, économiste, ancien expert au MEDEF, auteur de L’avenir du capitalisme, ed Gallimard

Mardi 9 janvier 2007 à 20 heures, salle A11 au Centre Culturel de Rencontre Abbaye de Neumünster, Luxembourg Grund

Jean-Luc Gréau a longtemps travaillé dans les cercles de lobbying du patronat français. Aujourd’hui, il tire la sonnette d’alarme : le capitalisme et le libre-échange tels qu’ils fonctionnent sont non seulement beaucoup moins efficaces que ses défenseurs le prétendent, mais ils sont même devenus autodestructeurs. Arguments à l’appui, il démontre que la financiarisation de l’économie est à l’origine de la délocalisation des entreprises, et que cette prédation globalisée engendre la déflation salariale en mettant en concurrence tous les travailleurs du monde entier. Ces réalités peu reluisantes font apparaître la théorie des bienfaits de l’échange comme une tragique mascarade. Jean-Luc Gréau ne se contente pas de dresser un bilan sans concession, il propose aussi des solutions pour sortir de l’impasse libre-échangiste. Celles-ci passent par l’application d’un néoprotectionnisme à l’échelle de marchés communs régionaux et la fermeture pure et simple des marchés boursiers spéculatifs. Une critique radicale et des alternatives qui ne le sont pas moins, sachant qu’elles sont issues d’un expert étranger aux sphères altermondialistes.

Entrée libre

Lire la critique de l’avenir du capitalisme dans le Monde diplomatique.

Lire les interviews données par Jean-Luc Gréau à la presse luxembourgeoise.